www.footpy.fr
National 3 (vidéo) - TOULOUSE RODÉO renversé par BEAUCAIRE

Bob Marley (bobmarley@footpy.fr)

Il pensait avoir fait le plus difficile mais Toulouse Rodéo s'est pris les pieds dans le tapis. Menant 1-0 en début de seconde période les hommes de Fabrice Dubois se sont pris deux coups de patte d'Abarkan pour s'incliner 2-1 face à Beaucaire lors de la sixième journée de National 3. Les Toulousains voient leur série de quatre victoires consécutives interrompues. (Par Bob Marley)

Avant le début de la rencontre j'ai discuté avec Xavier Mouret, jeune président de Beaucaire, et son entraîneur. Quand j'ai donné rendez-vous à Sofyan Carletta après le match, avec beaucoup d'humour, son ʺprésʺ m'a dit : « si on est bons, sinon je le vire ». Après le match et la victoire il lui a accordé un sursis de quinze jours... Le tout sur le ton de la plaisanterie et de la bonne humeur bien entendu.
Avant toute chose un petit coup de gueule sur le non-respect récurrent de l'heure de départ de très nombreuses rencontres. Quand les arbitres regagnent leur vestiaire, ils demandent (ou pas) aux joueurs d'en faire autant ce qu'ils font généralement à leur rythme sans excès de zèle. Donc un retard de deux, trois minutes au coup d'envoi, et samedi soir de neuf minutes à celui du second acte. Je sais bien que nous sommes au pays du quart d'heure toulousain mais ça me saoule parce que à mon avis un horaire doit être respecté !
Les Toulousains n'ont pas reproduit le contenu de leurs dernières rencontres avec une entame compliquée qui les voit frôler la catastrophe dès la cinquième minute où leur poteau droit les sauve.
Petite polémique peu après avec un joueur "blessé" sur lequel les visiteurs continuent à jouer. Y a-t-il une loi de jeu obligeant de sortir le ballon ? Que nenni ! Bien sûr tout le monde s'insurge et vocifère, mais pourquoi ? Premièrement, si les footeux n'étaient pas si comédiens, ils se lèveraient sans faire de cinéma. Deuxièmement, pourquoi ne pas faire comme au rugby, c'est-à-dire laisser entrer le soigneur en laissant se dérouler les actions ? Je suis prêt à parier que le nombre de "blessures" subirait une inflation galopante.
Visiblement pas dans la même forme que ces derniers temps les locaux ne sont pas rassurants, éprouvent des difficultés et subissent face à une formation complète. C'est Maamouch qui est le plus sollicité. À plusieurs reprises il doit s'employer. Ce n'est que pendant les dernières minutes que Toulouse Rodéo sort la tête avec une occasion de Cherfa sur Saintot, puis un tir de Edderaoui bien trop enlevé. 

Toulouse revient, marque puis se fait punir
 
Après que Maamouch capte à deux mains un coup franc long de Fabre, Toulouse Rodéo va enfin réussir une belle action. Au départ Keita dans le couloir droit fait un gros travail en déposant dans un premier temps le latéral gauche adverse. Son centre précis est transformé par Haraoui entré à la pause (1-0, 51e). Les Toulousains vont bien mieux pendant quelques minutes mais on sent beaucoup de fébrilité, et un manque évident de sérénité. Depuis le début de la rencontre tous les coups de pied sont tirés par Abarkan au pied gauche précis. Une faute peu évidente sifflée par l'arbitre qui au passage a suscité l'ire du public et du président local permet de voir qu'il sait s'en servir. Une lunette droite parfaite pour une égalisation magnifique (1-1, 62e). De nouveau dépassés les locaux subissent. Ils concèdent un nouveau coup franc inutile qui sera décisif par un doublé de Abarkan qui sonne le glas des espoirs de victoire (1-2, 82e). Maamouch n'a pas été décisif sur les deux frappes. Pas vraiment de révolte, pas de grinta, ni beaucoup de justesse et la défaite qui casse une série positive est logique dans l'ensemble. 
 
Par Bob Marley
bobmarley@footpy.fr

Les Beaucairois fêtent leur belle victoire en terre toulousaine

LES RÉACTIONS 
Fabrice DUBOIS (entraîneur de Toulouse Rodéo) : « Savoir se relever »
« On rate notre première période, par contre on fait l'effort de repartir mieux sur la seconde, on ouvre le score. Puis on se fait surprendre sur deux coups de pied arrêtés, deux coups francs directs. C'est ça qui n'est pas normal. En menant à la maison on avait quand même fait une grosse partie du chemin. La série de quatre victoires est cassée. Maintenant il faut repartir et relancer une autre. La force de caractère d'une équipe, c'est de savoir se relever après une défaite, ce que l'on a fait en début de saison. Mais ce revers fait mal. »
 
Sofyan CARLETTA (entraîneur de Beaucaire) : « Bons ce soir »
« Je suis très, très satisfait parce que l'on rend une copie avec beaucoup de caractère, beaucoup d'abnégation. Nous avons de bonnes situations et on marque de beaux buts même si c'est sur coups de pied arrêtés. Je pense que sur l'ensemble du match ce n'est pas volé. On ne peut pas dire que l'on a survolé notre sujet mais quand même nous avons été bons ce soir. On a été faiblards, on avait franchement de bons contenus depuis le début de saison mais il manquait un peu des points. Ils sont venus avec le contenu donc nous sommes contents. »
 

LA FEUILLE DE MATCH
National 3, poule H, sixième journée
Samedi 5 octobre 2019, 18h30
Toulouse, stade Robert Barran
TOULOUSE RODÉO / BEAUCAIRE 1-2 (MT : 0-0)
Arbitre : M. Nabil Chaabani assisté de MM. Mathias Moulinier et Patrick Azarian
Délégué : M. Philippe Glories
Buts :  Haraoui (51e) pour Toulouse Rodéo - Abarkan (62e, 82e) pour Beaucaire
Avertissements :  Ma. Faty (44e), Viltard (73e), Adjei (80e) à Toulouse Rodéo - Sbai (64e), Dumont (83e) à Beaucaire

TOULOUSE RODÉO :  Maamouch - R. Aouada, Adjei (cap.), Cherfa, Viltard, Ma. Faty, Chadli, S. Keita (Slimani,86e), Edderaoui, Miftal (Haraoui,46e), Ocal (Mediene,51e).
Entraîneur : Fabrice Dubois
BEAUCAIRE :  Saintot - Heekeng, Benaissa, Peredes, El Amrani, Fabre (Sbai,59e), Abarkan, Tazi, Mvele Mvele (Dumont,55e), Ségueni, Himmes (cap., Rouquet,55e)
Entraîneur : Sofyan Carletta.
 

Le Rodéo a subi un retournement de situation inattendu. (crédit: Nedir Debbiche / archives DDM)
Le Rodéo a subi un retournement de situation inattendu. (crédit: Nedir Debbiche / archives DDM)