www.footpy.fr
Women's French Cup – Face au BAYERN, ZAMANIAN propulse le PSG en finale

Taribo West (taribowest@footpy.fr)

​Avec cette affiche de Ligue des Champions on s'attendait à un petit peu plus de jeu et de prise d'initiative offensive. Malheureusement pour le public de Colomiers ce second match n'a pas eu la saveur du précédent. (Par Taribo West)

La venue du PSG apporte toujours une ferveur supplémentaire que cela soit chez les garçons ou chez les filles. Le maillot du PSG fait déplacer les fans de la capitale. Mais c'est également le seul club qui a un groupe de supporters qui chante et donne de la voix tout au long du match. Même s'il faut bien l'avouer que pour une compétition familiale certains chants ne peuvent être entendus par les enfants.
Dans cette deuxième rencontre, le jeu proposé a été de faible qualité. Et même si le Bayern Munich a été un peu plus dominateur, le PSG a su faire le boulot et faire ce qu'il faut pour l'emporter. Ce sont les Munichoises qui vont se montrer dangereuses en première période. À la septième minute, Giulia Gwinn déborde côté gauche et adresse un centre à son attaquante qui pousse le ballon au fond des filets de Katarzyna Kiedzynek mais heureusement pour le PSG elle est signalée hors-jeu. Ce n'est que partie remise puisque à la quatorzième minute, Linda Dallmann se trouve en face à face avec Kiedzynek, elle ouvre son pied pour tromper le portier parisien mais cette dernière reste sur ses appuis et détourne le ballon en corner. On voit le PSG subir laissant la possession de balle aux Munichoises. Les Parisiennes essayent de jouer en contre mais sans être très tranchantes. Le football proposé par les filles de la capitale n'est pas de toute beauté comme dirait Éric Judor...
Pour les personnes qui étaient présentent lors de Montpellier-Chelsea, la déception est grande en ce qui concerne le spectacle proposé par les deux équipes. Il faut attendre la trente-neuvième minute pour voir le premier but de cette partie. Les Allemandes jouent court un coup-franc excentré côté droit, Mandy Islacker est lancée dans la profondeur et d'un pointu trompe la gardienne du PSG (0-1, 39e). On ne peut pas dire que cela soit illogique même si jusqu'ici aucune des deux équipes n'a pris l'ascendant sur son adversaire. 


Zamanian et son éclair de génie
Après avoir manqué la Coupe du Monde, Marie-Antoinette Katoto était de retour sur les terrains. (crédit: TW / Footpy)
Après avoir manqué la Coupe du Monde, Marie-Antoinette Katoto était de retour sur les terrains. (crédit: TW / Footpy)

À peine la seconde période commencée, ce sont encore les Bavaroises qui se mettent en évidence avec Linda Dallmann avec une grosse frappe que Kiedrzynek détourne grâce à une parade somptueuse (47e). Deux minutes plus tard, l'ailière du PSG centre devant le but, la gardienne munichoise Benkarth touche le ballon mais ne le maîtrise pas. Léa Khelifi le récupère mais rate sa frappe, le ballon passe au-dessus (49e).
Alors que pour passer le temps je parlemente avec une des responsables de la Women's Franch Cup, Annahita Zamanian a un éclair de génie qui illumine tout le stade Michel Bendichou. La numéro dix-neuf parisienne n'est pas attaquée alors qu'elle avance vers le but du Bayern et décide d'envoyer un scud en pleine lucarne de Laura Benkarth (1-1, 59e). Alors que je ne voyais pas comment le PSG pouvait s'en s'en sortir voilà qu'elles me font mentir et égalisent de belle manière.
On a eu plus de choses à se mettre sous la dent dans cette première moitié de seconde période que sur toute la première. Malgré cela, le jeu n'est toujours pas très transcendant et il a fallu un exploit pour que les Parisiennes reviennent au score. Le Bayern maîtrise plus son sujet mais on voit également que les filles d'Olivier Echouafni sont surtout dans une préparation minutieuse de la saison à venir. Difficile de retirer des enseignements, pour nous, de ce match.
Avec cette égalisation, les coéquipières de Marie-Antoinette Katoto ont repris confiance et se montrent plus à leur avantage. Ce sont d'ailleurs elles qui vont virer en tête à la soixante dix-septième minute sur un nouvel exploit de Zamanian côté gauche qui dépose le ballon sur la tête de Jordyn Huitema (1-2, 77e). Une galette de passe comme on dit chez moi.
Le Bayern essaye tant bien que mal de revenir mais le mal est fait et leurs attaques ne sont pas très dangereuses. Sur un coup-franc lointain Simone Laudehr appelle le ballon et entre une demi-volée et semelle rate de peu le cadre (87e). Idem dans le temps additionnel où Jovana Damnjanovic s'échappe sur le côté droit et prend de vitesse la défenseur. La Munichoise centre pour Islacker qui n'arrive pas à contrôler le ballon mais ce dernier revient sur Nicole Rosler qui encore une fois envoie le ballon au-dessus du but. Le score ne bougera pas et le PSG rejoint Montpellier en finale de la Women's French Cup, jeudi soir à 21 heures. Une confrontation entre deux équipes françaises qui on l'espère, proposeront un spectacle à la hauteur de leurs qualités respectives. Le Bayern de Munich jouera également jeudi mais à 17h45 contre Chelsea pour essayer de terminer sur le podium.
Et même si sur cette deuxième rencontre on s'est moins régalé que sur la première, il faut quand même saluer le très bon niveau des quatre équipes. Ceux qui comparent le foot masculin et féminin n'ont rien compris. Cette Women's French Cup est un événement rare qui doit perdurer et on a de la chance qu'il se déroule dans la région toulousaine. Peut-être qu'à l'avenir une ou deux équipes supplémentaires seraient sympas pour encore plus profiter du développement du football féminin et des différents styles de jeu proposés par les équipes étrangères.

Par TW
taribowest@footpy.fr


Au Bayern la première période, au PSG la seconde et la victoire. (crédit: TW / Footpy)
Au Bayern la première période, au PSG la seconde et la victoire. (crédit: TW / Footpy)

LA FEUILLE DE MATCH
Women's French Cup, demi-finale
Mardi 6 août 2018, 21 heures
Colomiers, stade Michel Bendichou
BAYERN MUNICH / PARIS-SAINT-GERMAIN 1-2 (MT: 1-0)
Buteuses : Islacker (39e) pour le Bayern Munich - Zamanian (59e), Huitema (77e) pour le Paris-Saint-Germain
Arbitres : Mme Clémence Goncalves assistée de Mmes Solenne Bartnik et Valérie Todechini. Quatrième arbitre: Mme Charlène Laur. 
Déléguée: Mme Marie-Line Baldass

BAYERN MUNICH : Benkarth – Riley, Hendrich (Sorensen, 78e), Ilestedt (Wenninger, 46e), Magull, Skorvankova (Rosler, 62e), Dallmann, Beerensteyn (Damnjanovic, 46e), Gwynn, Islacker, Laudehr (cap.).
Entraîneur : Jens Scheuer
PARIS-SAINT-GERMAIN : Kiedrzynek – Dudek, Cook (Saevik, 81e), Diallo (Geyoro, 46e), Katoto (Lawrence, 62e), Nadim (cap.) (Glas, 62e), Perisset (Huitema, 62e), Zamanian (Boussaha, 81e), Morroni (Dabritz, 62e), Maciel Mota (Paredes, 46e), Khelifi. 
Entraîneur : Olivier Echouafni. 


Le Bayern aura manqué de tranchant offensivement pour finaliser sa domination. (crédit: TW / Footpy)
Le Bayern aura manqué de tranchant offensivement pour finaliser sa domination. (crédit: TW / Footpy)