www.footpy.fr
Women's French Cup – MONTPELLIER s'adjuge le titre aux tirs au but face au PSG

Taribo West (taribowest@footpy.fr)

Pour la première fois dans cette compétition, deux équipes françaises se rencontraient. Et l'affiche de cette finale de la Women's Franch Cup entre le PSG et Montpellier était alléchante. Deuxièmes et troisièmes du dernier championnat de D1, on pouvait s'attendre à un match très serré. On n'a pas été déçu. Et ce sont les Montpelliéraines qui en sont sorties vainqueures (1-1, 4-3 aux TAB). (Par Taribo West)

Pour cette finale, les deux coachs ont procédé à beaucoup de changements comparés à leur demi-finale respective. Du côté du Paris-Saint-Germain, Marie-Antoinette Katoto était sur le banc des remplaçantes, tout comme Marion Torrent et Sakina Karchaoui du côté des Montpelliéraines.
Dès le début de la rencontre les joueuses de Frédéric Mendy mettent un gros pressing sur leur adversaire pour essayer de surprendre les Parisiennes. D'ailleurs dès la cinquième minute Marija Banusic décale Marie-Charlotte Léger pour une frappe bien arrêté par Christiane Endler Mutinelli. Cinq minutes plus tard, cette même Léger s'écroule telle une plume dans la surface de réparation mais l'arbitre ne dit rien. Du haut de la tribune, on aurait sifflé penalty.
Ceci réveille les Parisiennes qui se montrent dangereuses avec notamment Jordyn Huitema, à deux doigts de marquer après un très bon centre de Kadidiatou Diani. L'attaquante du PSG Huitema est trop courte pour mettre le ballon au fond des filets (17e). 


Dabritz dans tous les bons coups
Women's French Cup – MONTPELLIER s'adjuge le titre aux tirs au but face au PSG
Morroni, elle, touche du bois avec un centre-tir qui heurte la barre transversale à la suite d'une mauvaise sortie de Perrault (22e).
Les Montpelliéraines, qui avaient démarré tambour battant, voient depuis quelques minutes les Parisiennes prendre le jeu à leur compte. On sent deux équipes avec la volonté de vouloir l'emporter et non pas essayer de ne pas perdre ce qui est très agréable à voir. Montpellier recule de plus en plus et on entend beaucoup plus Frédéric Mendy à cause des pertes de balles trop rapides de ses joueuses. À la vingt-sixième minute Morroni transperce, assez facilement, la défense adverse. Il faut que Dekker contre du bout du pied le tir de la joueuses parisienne. Les Occitaniennes commettent trop d'erreurs, à l'image de cette relance plein axe que Dabritz intercepte et d'une jolie pichenette sert Saevik qui est prête à tirer lorsque Mayi Kith intervient in extremis avec un super tacle de la dernière chance (30e). Montpellier subit beaucoup trop pour espérer se créer des occasions, et s'en sort bien à la trente-quatrième minute quand Diani s'échappe côté droit et donne à Dabritz qui marque... Heureusement pour les Occitaniennes, la numéro treize du PSG était hors-jeu.
Ce n'est que partie remise. Sept minutes plus tard, Geyoro s’infiltre dans la défense montpelliéraine, s'appuie sur Dabritz qui lui remet en pleine course pour enfin tromper Perrault (1-0, 41e). Les joueuses d'Olivier Echouafni prennent l'avantage et ce n'est que justice au vu de leur domination et des occasions qu'elles se procurent depuis plus de vingt-cinq minutes. Dabritz, encore elle, se faufile une nouvelle fois dans une défense totalement arrêtée. Elle enchaîne une frappe que Perrault arrête mais relâche dans les pieds de Morroni, à l'affût mais dont le tir passe au-dessus (43e).
Sur cette première période le PSG aurait pu mener plus largement. Pourtant Montpellier avait lancé son match comme contre Chelsea avec un gros pressing mais n'ont-elles pas réussi à le refaire ou le PSG était-il trop bien en place pour les empêcher de réaliser leur principe de jeu ?

Valérie Gauvin récompensée de ses efforts
Le match a été serré entre deux des meilleures équipes françaises. (crédit: TW / Footpy)
Le match a été serré entre deux des meilleures équipes françaises. (crédit: TW / Footpy)

À la mi-temps beaucoup de joueuses de Montpellier se sont échauffées et pas moins de sept joueuses sont entrées pour la seconde période. Dès l'entame du deuxième acte, Montpellier est plus agressif et reprend son pressing sur le porteur du ballon. Puntigam voit sa frappe détournée, Gauvin est à la réception et oblige Dudek à intervenir mais trompe presque sa gardienne. Heureusement Endler Mutinelli sauve son équipe (48e). A l'heure de jeu, Lawrence joue la bad girl et tente une frappe des vingt mètres que Perrault relâche mais la gardienne montpelliéraine se relève très vite et capte le ballon.
Le match est sympathique à observer et en cette seconde période ce sont les Montpelliéraines qui dominent les débats. A la soixante-cinquième minute Puntigam réalise une passe millimétrée au-dessus de la défense bleue et rouge pour Gauvin qui après un superbe contrôle enchaîne pied gauche mais Endler Mutinelli repousse le ballon. L'attaquante des Bleues suit et tente de nouveau sa chance. Alors que la balle file dans les buts pour l'égalisation, c'est Diallo qui sauve sur sa ligne. Cruel pour l'avant-centre de la Paillade qui se démène devant et aurait mérité de marquer. Six minutes plus tard, sur un beau mouvement venu de la droite, Katoto à peine entrée en jeu est trop courte sur le centre mais arrive à transmettre à Morroni qui s'illustre d'une frappe lointaine. Perrault bien sur ses appuis capte le ballon.
Alors qu'il qu'un gros quart d'heure à jouer, Mondésir est accrochée dans la surface de réparation. Le penalty semble généreux mais les images montrent qu'il y a bien contact. Gauvin prend ses responsabilités et transforme le penalty d'un joli contre pied (1-1, 73e). Elle a montré sa force de caractère et est récompensée de ses efforts. Après ce moment clé de la rencontre, on n'aura plus de très grosses occasions à se mettre sous la dent à part cette tête smashée de Gauvin qui s'écrase sur la barre transversale (79e).
Chaque équipe a eu sa période où elle aurait pu l'emporter avant la séance des tirs aux buts. On a assisté à un beau match avec deux belles équipes et des entraîneurs qui ont réalisé des changements lorsque cela n'allait plus. De ce que l'on a pu voir jeudi soir, ces deux équipes devraient largement jouer les premiers rôles en D1.


Du suspense jusqu'au bout
Les Parisiennes auront réalisé une belle prestation lors de ce tournoi. (crédit: TW / Footpy)
Les Parisiennes auront réalisé une belle prestation lors de ce tournoi. (crédit: TW / Footpy)

Les filles doivent donc se départager lors de la séance des tirs aux buts. Il a fallu attendre les sixièmes tireuses pour connaître l'équipe victorieuse. Tandis que Le Bihan et Karchaoui côté Montpellier et Katoto et Zamanian pour le PSG échouaient dans leurs tentatives, Dudek ne cadrait pas son tir. Meilleure espoir de la compétition, De Almeida n'avait plus qu'à transformer sa tentative pour donner la victoire à Montpellier et entonner un « Ici c'est la Paillade » bien mérité. Sur ce match mon coup de cœur va à Valérie Gauvin du côté de Montpellier car elle s'est battue et n'a rien lâché. Elle est d'ailleurs élue joueuse du match par les journalistes présents. J'ai aussi appréciée le match de Cindy Perrault dans le but de Montpellier. Elle a pris ses responsabilités avec des sorties dans les pieds pas toujours simples mais réussies. Du côté du PSG j'ai beaucoup aimé Sara Dabritz, passeuse décisive et présente sur chaque occasion dangereuse. Rendez-vous l'année prochaine pour une nouvelle édition de la Women's Franch Cup. En attendant une belle saison de foot féminin s'annonce.

Par TW
taribowest@footpy.fr


LA FEUILLE DE MATCH
Women's French Cup, Finale
Jeudi 8 août 2019, 21 heures
Colomiers, stade Michel Bendichou
PSG / MONTPELLIER 1-1 (3-4 aux TAB) (MT: 1-0)
Buts : Geyoro (41e) pour le PSG -  Gauvin (73e sp) pour Montpellier.
Tirs au but: Perisset, Nadim, Khelifi (réussis) Katoto, Zamanian, Dudek (ratés) pour le PSG - Toletti, Mondésir, Puntigam, De Almeida (réussis), Le Bihan, Karchaoui (ratés).
Arbitres : Mme Maika Vanderstichel assistée de Mmes Solenne Bartnik et Camille Soriano. Quatrième arbitre: Mme Charlène Laur.
Déleguée: Mme Marie-Line Baldass
Avertissements : Lawrence (78e), Zamanian (87e) pour le PSG - Mayi Kith (11e), Puntigam (82e) pour Montpellier
Joueuse du match : Valérie Gauvin

PSG : Endler Mutinelli – Glas (Perisset, 46e), Dudek, Geyoro (Khelifi, 74e), Diani (Katoto, 67e), Dabritz (Zamanian, 84e), Paredes, Saevik (Lawrence, 46e), Morroni, Huitema (Nadim, 67e), Maciel Mota (Diallo, 46e).
Entraîneur : Olivier Echouafni
MONTPELLIER : Perrault – Mayi Kith (De Almeida, 46e), Dekker (Nicoli, 57e), Banusic (Karchaoui, 46e), Martinez (Torrent, 46e), Lakrar (Toletti, 46e), Gauvin, Belloumou (Mondésir, 46e), Léger (Bourma, 84e), Champagnac (Le Bihan, 46e), Saviana (Puntigam, 46e) 
Entraîneur : Frédéric Mendy.


Les Montpelliéraines peuvent fêter cette belle victoire dans la Women's French Cup. (crédit: TW / Footpy)
Les Montpelliéraines peuvent fêter cette belle victoire dans la Women's French Cup. (crédit: TW / Footpy)